Leonardo di ser Piero da Vinci

 

Source: Vikidia, l'encyclopedie des 8-13 ans

Arrangements: F00L

Léonard de Vinci est un peintre et homme de science italien, également sculpteur, architechte et savant dans de nombreux domaines. Il incarne ainsi l’esprit universaliste de la Renaissance. Il a influencé pour longtemps le monde de l'art avec ses quelques 15 peintures. Son travail scientifique a aussi été très important en parallèle à cette activité artistique.

Ayant toujours fasciné les foules et le monde entier, Léonard fait encore l'objet d'études aujourd'hui afin d'en savoir plus sur sa vie et ses œuvres.

Léonard de Vinci est né le 15/04/1452 dans les environs de Vinci, un petit village de Toscane, en Italie, près de Florence. Il est le fils d'un riche notaire, Piero, et d'une paysanne avec laquelle il n'a jamais vécu, ou très peu. Apparemment, la venue de Léonard a été bien accueillie malgré le caractère illégitime de cette naissance. Le jeune Léonard vécut avec son père, jusqu'au mariage de celui-ci avec Albiera di Giovanni Amadori, laquelle éleva Léonard avec un amour maternel dans la maison d'Anchiano dans les environs de Vinci.

Cependant, sa chère belle-mère décéda subitement le 15/06/1464. Mais Piero était un homme entreprenant : en 1470, il était déjà procureur du couvent de la Santissima Annunziata et il revêt ensuite le prestigieux rôle de notaire de la Signoria. Cependant, malgré cette implication dans les affaires publiques, il ne délaisse pas sa famille et épouse Francesca di ser Giuliano Lanfredino, fille d'un notaire réputé. Il a ensuite deux autres femmes et une douzaine d'enfants légitimes.

Léonard de Vinci reçoit une éducation sans programme, plutôt en désordre, de son grand-père Antonio, de son oncle Francesco et du prêtre Piero qui l'a baptisé. Encouragé à la créativité, il apprend à écrire de la main gauche et à l'envers. Il gardera cette écriture caractéristique toute sa vie. Piero, son père, est conscient de cette préparation désordonnée et, estimant que son fils ne pourrait étudier dans le domaine juridique (qui était une tradition dans la famille), il décide de lui apprendre l'utilisation du boulier. 

Apparemment le jeune Léonard ne savait pas résoudre facilement des opérations arithmétiques élémentaires, ni lire en grec et peut-être même pas en latin. Cette instruction scientifique et littéraire largement insuffisante met en valeur l'esprit extraordinaire de Léonard, capable de toujours se poser des questions et de tirer des lois à partir des observations.

En 1466, Léonard a 14 ans et sa famille s'installe à Florence. Un monde nouveau s'ouvre devant lui : il passe de la nature, des animaux et de la végétation à un paysage urbain : celui de Florence à la Renaissance.

Il dessine déjà des caricatures. Ser Piero, voyant que son fils avait déjà 17 ans et n'abandonnait pas le « dessin », prit un jour certains dessins de Léonard et les fit voir à Adrea del Verrocchio, grand peintre florentin qui était ami avec le père de Léonard. Verrocchio fut étonné à la vue des débuts extraordinaires de Léonard.

Léonard intègre donc l'atelier de Verrocchio. C'est un des ateliers florentins les plus actifs, qui attire de nombreux talents. Le maître, entouré de jeunes artistes prometteurs, crée un langage artistique commun à tous ses collaborateurs. C'est ce qui rend très difficile l’identification des œuvres faites entièrement de sa main et la reconnaissance des différents artistes dans les nombreux chefs d’œuvre réalisés avec l'aide de ses élèves.

Verrocchio eut une influence capitale dans l'éducation de Léonard. Dans son atelier, on faisait de nombreuses choses diverses : on apprenait la peinture, le dessin, l'architecture, à faire des sculptures, couler le bronze, etc.

Andrea di Cino aimait sculpter : il laissait donc aux élèves la réalisation d'une grande partie des œuvres picturales (peinture ou dessin).

La première œuvre signée de Léonard de Vinci est « Paysage avec un fleuve », un paysage de la vallée de l'Arno (fleuve qui traverse Florence). La description très réaliste et naturaliste du monde sera une constante dans toute la carrière de Léonard, même si cela caractérise surtout ses premières années en tant qu'artiste. Beaucoup de ses interventions dans l'atelier de Verrocchio sont reconnaissables en effet par cette précision anatomique et cette volonté de représenter la réalité.

En 1472, il est inscrit dans la prestigieuse compagnie de San Marco. Il était alors considéré comme un peintre autonome, et son éducation artistique pouvait être considérée comme achevée. Cependant, sa collaboration avec Verrocchio ne s'arrêta pas. Les œuvres réalisées par celui-ci dans les années dans lesquelles Léonard travaillait dans son atelier eurent une grande influence sur Vinci, notamment pour la décoration (motifs, éléments végétaux) et l'expressivité des visages, qui sont souvent représentés avec un sourire parfois ambigu.

Certains des dessins de Léonard ont des ressemblances frappantes avec certaines sculptures du maître. Le symbole de ce combat entre élève et maître est le tableau « Le Baptême du Christ ».

En 1478, à 26 ans, il quitte son maître après l'avoir brillamment dépassé dans toutes les disciplines. Il est envoyé par les Médicis comme émissaire auprès du duc Ludovico Sforza à Milan. Dans une de ses lettres adressées à celui-ci, il lui dit les différentes idées qu'il projette de réaliser en ingénierie. Il l'informe également qu'il sait peindre.

Lors de ce séjour, il est organisateur et concepteur de fêtes. Il invente également des machines de théâtre. Il peint plusieurs portraits de la cour milanaise.

Il est chargé de réaliser un cheval gigantesque afin de célébrer Francesco Sforza (le père de Ludovic) : la statue fait 70 tonnes de bronze. Léonard avait fini le modèle en argile et les plans pour la fonte, mais le bronze qui devait être utilisé pour la fonte de la statue servit à la construction de canons pour défendre la ville contre Charles VIII de France

En 1483, il commence à peindre l’un de ses chefs-d’œuvre : La Vierge aux rochers. En 1495, les Dominicains d'un monastère lui commandent La Cène. Il fait de nombreux tableaux, des projets scientifiques, des croquis, devenant très connu pour ses compétences artistiques et scientifiques. Toutes ses études sont recueillies dans un carnet: le Codex.

Il part de Milan en 1499, par suite de la chute des Sforza. 

En septembre 1515, le nouveau roi de France, François Ier, rencontre l'artiste et lui propose de s'installer en France. Il traverse les Alpes à dos de mulet avec quatre de ses toiles majeures, toutes conservées au Musée du Louvre. Leonardo, grâce à ce nouveau mécène, s'installe au château du Clos-Lucé, près d’Amboise. Il y conçoit des fêtes en l'honneur de la cour et réfléchit à des projets d'ingénierie et d'architecture. 

Il y meurt le 02/05/1519 à l'âge de 67 ans, après s'être consacré à la recherche scientifique et à des travaux d'architecture pour les châteaux royaux. Il lègue de nombreuses choses (documents, manuscrits, carnets, instruments...) à Francesco Melzi, son disciple préféré. Certains des tableaux de Léonard avaient déjà été vendus à François Ier au moment de sa mort. Il est enterré au château d'Amboise.