Chapitre 8

 

Tandis que je me rendait dans ma cabine, la vigie se mit a crier:

-Terre en vu !

-Ouaaaaaaaaiiiis ! On arrive en Angleterre !!!! cria un matelot.

-Génial, je vais enfin pouvoir savoir ce que le capitaine va vendre, marmonnai-je.

Je marchais de long en large de ma cabine lorsque l'on frappa à ma porte. Mon frère surgit dans ma chambre tel une tornade.

-Oui, c'est pour quoi ?

-Le capitaine veut te  voir, dit-il, complètement essoufflé.

-On dirait que tu as couru un marathon !

-C'est presque le cas, Titi.

-Arrête de m'appeler "Titi", répondis-je effaré. Sinon je t'appel Jojo ! dis-je en pouffant de rire. Sur ce, je le suivit jusque chez le capitaine.